Voici les 5 clés de l'équilibre alimentaire gourmand !
1) Savoir reconnaître les aliments TROP GRAS et TROP SUCRES ;
On peut reconnaître un produit trop gras ou trop sucré en lisant les valeurs nutritionnelles sur l'étiquette :
  • s'il contient plus de lipides que de protéines, il est trop gras ;
  • s'il contient plus de glucides simples (« dont sucre ») que de protéines, il est trop sucré.
On peut garder à l'esprit des valeurs d'aliments simples, pour pouvoir comparer :
  • un morceau de 100g de viande contient environ 20g de protéines ;
  • une pomme contient 20g de glucides (80Cal) ;
  • ¼ de baguette (60g) contient 30g de glucides ;
  • une cuillère à soupe d'huile végétale contient 10g de lipides (90Cal).
Les aliments trop gras sont : les charcuteries, les fromages, les fritures, les produits panés ou sautés, les beignets, les feuilletés, les pâtisseries, les chips, la mayonnaise…
Les aliments trop sucrés sont : les confiseries, les sodas, les céréales de petit-déjeuner, les biscuits, les pâtisseries, les desserts lactés, le sucre dans le café ou le thé…
2) Savoir différencier FAIM et ENVIE de manger ;
La faim est un besoin irrépressible de consommer des aliments ; on est capable de manger un aliment que l'on n'aime pas quand on a faim.
L'envie de manger est souvent liée à une émotion positive ou négative : joie ou tristesse, colère, convivialité ou ennui…
Une solution : manger ce qui fait envie quand on a faim.
3) Savoir différencier ECART et EXCES ;
Un écart c'est manger un aliment que l'on ne mange pas au quotidien parce qu'il est trop gras ou trop sucré, c'est à dire de façon exceptionnelle.
Un excès c'est manger une portion plus importante que ce dont on a besoin pour être rassasié, se resservir par exemple.
4) Savoir différencier QUOTIDIEN et EXCEPTION ;
Ce que l'on mange chaque jour a un impact sur la santé ; par exemple, on observe une prise de poids lorsqu'on fait plus de 3 écarts dans la semaine (c'est-à-dire plus de la moitié de la semaine).
Les aliments trop gras et/ou trop sucrés peuvent être consommés ponctuellement dans la semaine, mais pas au quotidien.
5) Savoir ASSOCIER les aliments ;
Il y a plusieurs façon de structurer un repas, c'est-à-dire d'associer les aliments ou les groupes d'aliments. De manière général, on peut ne pas manger au même repas :
  • charcuterie et viande ;
  • pâtisserie (ou crème glacées) et féculents ;
  • fromage et dessert lacté (yaourt, fromage blanc, petits-suisses, entremet, crème …).

J'interviens au Château de Chamerolles, dans le Loiret, les 12, 13, 19 et 20 octobre 2013 à l'occasion de l'évènement "Cuisine Au Château" sur le thème "Nutrition & Gourmandise" ; je réponds aux questions de tous les gourmands qui veulent aussi prendre soin d'eux. J'ai synthétisé mes conseils dans une série de 5 billets postés cette semaine.

A propos de l'auteur :